TRANSFORMATION2020-04-16T09:35:45+02:00

Transformation du bois

« De la forêt à son utilisation finale, le bois passe par un processus de transformation. Ces transformations sont réalisées par des professionnels connaissant les spécificités techniques de ce matériau unique. »

La transformation du bois c’est quoi

Afin d’obtenir des objets en bois du quotidien ainsi que des matériaux de construction en bois, le bois récolté en forêt passe par différentes étapes de transformation. Ces transformations permettent de :

  • Valoriser la ressource locale,
  • Participer au développement économique local,
  • Obtenir un matériau écologique et performant.

A la suite de sa récolte, le bois dont on a ôté le houppier (branchage) est appelé grume. Pour être utilisées, les grumes passeront par l’étape de la première transformation puis par la seconde transformation.

Les étapes de la première transformation

La première transformation se déroule dans les scieries qui fabriquent des produits tels que :

  • Des poutres et lambourdes,
  • Des traverses
  • Des avivés,
  • Des plots de menuiserie,
  • Des planches,
  • Des carrelets,
  • Des frises,
  • Des lames de parquet et de terrasse,
  • Des planches de bardage,
  • Du placage (décoration ou emballage),
  • Du bois de palette
  • Des piquets

Voici les étapes permettant d’obtenir une pièce de bois rabotée :

  • Stockage de la grume dans un parc à bois.

  • Ecorçage de la grume.

  • Tri de la grume selon les classes d’usages (bois d’œuvre, bois d’industrie ou bois-énergie) de manière optique ou à l’aide de scanner à rayon X.
  • Tronçonnage de la grume écorcée afin de supprimer les défauts majeurs.
  • Débit et sciage permettant d’obtenir des planches plus ou moins épaisse en fonction du bois et du produit désiré.

  • Séchage du bois pour faire baisser sa teneur en humidité et ainsi l’empêcher de fissurer. Il est possible de sécher du bois à l’air libre en plusieurs mois ou dans un séchoir en quelques semaines.

  • Rabotage du bois sur une ou plusieurs faces selon le produit fabriqué.

Il est également possible de fabriquer du placage en déroulant les grumes. Celui-ci servira de décoration ou d’emballage.

Vidéo de fabrication : https://www.youtube.com/watch?v=X_aApXfrMBE

Lors de la première transformation, des coproduits tels que de la sciure, des copeaux, des plaquettes ou encore des écorces sont générés. Ils serviront par exemple à fabriquer des panneaux, des isolants ou de l’énergie. En scierie, les déchets sont donc inexistants ou presque.

Les étapes de la deuxième transformation

La seconde transformation consiste à conférer une valeur ajoutée aux produits bois issus de la première transformation et à les mettre à disposition des consommateurs.

Il peut s’agir de produits de construction

  • Charpente traditionnelle ou industrielle: le bureau d’études est chargé de dimensionner la charpente, de la concevoir en 3D ainsi que d’en réaliser le plan de pose. Selon ces plans, les pièces de bois sont taillées à l’aide d’un robot de taille à commande numérique ou, dans de rares cas, à la main. La charpente est ensuite transportée jusqu’au lieu du chantier puis est posée.
  • Ossature bois: comme pour la charpente, le bureau d’études calcul, conçoit en 3D et réalise les plans de l’ossature. Les murs se composent d’un cadre et d’une série d’éléments verticaux en bois, le tout fermé par un panneau de contreventement. Les murs peuvent être préassemblés en atelier avant d’être transportés et posés sur site.
  • Enveloppe: lames de bardage, panneaux, bardeaux, brises-vues… Selon le produit désiré, les planches de bois sont usinées : découpage, profilage, ponçage… Avant leur mise en œuvre, les pièces de bois peuvent subir un traitement thermique ou chimique afin de leur conférer une plus grande durabilité ou une couleur grisée uniforme. De plus, une finition pourra être appliquée.
  • Revêtement intérieur: lames de parquet, lambris, plinthes …selon le produit désiré, les planches de bois sont usinées : découpage, profilage, ponçage… Une finition pourra ensuite être appliquée.
  • Panneaux de bois reconstitué: OSB (Oriented Strand Board), panneaux de particules, aggloméré, mélaminé, MDF (Medium Density Fiberboard) …Ces panneaux sont fabriqués à partir de bois de trituration de moindre qualité et de liant. Ces deux composants sont mixés puis chauffés et pressés à haute température.  L’aspect et les caractéristiques techniques des panneaux sont conférés par la taille des fibres ou particules de bois ainsi que par la nature du liant utilisés.

Etat des lieux de la transformation en PACA

La première transformation des bois est un maillon essentiel de la chaîne de valeur de la filière locale qui contribue à faire vivre notre territoire. Les scieries constituent un tissu de PME à caractère familial, localisées principalement dans les Hautes-Alpes (38% du volume total de sciage) et dans les Alpes-Maritimes (26 % du volume total de sciage). La concurrence internationale est rude sur ce secteur et la modernisation de l’outil de transformation indispensable. L’activité des scieries régionales est en baisse ces dernières années. Elle atteignait environ 34 000 m3 en 2018. Le développement de l’outil de transformation est un enjeu majeur pour la filière forêt-bois dans les années à venir. Les scieries produisent près de 25 000 tonnes de produits connexes annuellement : ces produits sont principalement réutilisés en bois énergie après transformation en plaquettes mais pourraient à l’avenir être valorisés en papeterie, granulés de bois, panneaux ou encore dans le secteur de l’aménagement paysager (écorce).